Grandir à Montréal

Du 29 octobre 2004 au 6 janvier 2008

La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Chaise percée
Vers 1920, 20e siècle
Bois
76.8 x 35.3 x 32.7 cm
Achat du Musée McCord
M22458
© Musée McCord
Description
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Clefs pour l'histoire

Durant le premier quart du 20e siècle, grâce aux médecins et aux différents organismes qui en font leur cheval de bataille, l'hygiène prend une importance renouvelée. C'est à cette époque qu'on commence à doter les maisons d'ouvriers de salles de bains, de toilettes et, dans une moindre mesure, de baignoires . Toutefois, les logements doivent d'abord avoir accès à l'eau courante et être raccordés aux égouts municipaux pour que cela soit possible. Les médecins hygiénistes font pression auprès des autorités depuis la fin du siècle précédent pour améliorer les conditions sanitaires des quartiers pauvres. Les constructeurs d'immeubles de logements doivent respecter des normes de plus en plus strictes quant à la ventilation, aux conduites d'eau potable et à l'évacuation des eaux usées.

  • Quoi

    Ce type de chaise permet d'éduquer les enfants à la propreté très tôt, à une époque où les détergents, désinfectants et machines à laver n'ont pas la même efficacité qu'aujourd'hui. Au fil du 20e siècle, ces chaises seront remplacées par de simples pots, d'abord en céramique puis en plastique coloré.

  • Dans certains secteurs des quartiers ouvriers du tournant du 20e siècle, les toilettes ne sont qu'une petite cabane munie d'un trou dans le sol située dans l'arrière-cour. Cependant, au cours des vingt premières années du 20e siècle, les villes s'équipent de systèmes d'égout qui entraînent la réduction et, ultimement, la suppression des fosses d'aisance.

  • Quand

    La toilette avec chasse d'eau est inventée dès 1596 . Cependant, pour qu'elle soit fonctionnelle, il faut que la maison soit reliée à un système d'égout et d'aqueduc. À Montréal, c'est surtout entre 1890 et 1920 que ces réseaux sont aménagés.

  • Qui

    C'est le Conseil d'hygiène de la Province de Québec qui, à partir de 1888, établit les règlements d'hygiène publique et en supervise l'application dans les municipalités de la province. Il sera remplacé par le Service provincial d'hygiène en 1922.