Montréal - Points de vue

Exposition permanente

Photographie de l'exposition : Montréal - Poins de vueImprimer

Une ville aménagée

À partir des années 1870, les banlieues rapprochées se développent, habitées par des francophones et des immigrants qui travaillent dans les usines en périphérie. À ceux-ci s'ajoutent des agriculteurs qui délaissent la campagne en quête d'un meilleur sort. La population bondit à 325 000 personnes en 1901.

L'aménagement et les services urbains, comme les égouts, l'aqueduc, le transport public, etc., ainsi que la création d'espaces aérés, d'édifices publics et de grands boulevards sont dus à l'influence du mouvement d'assainissement urbain City Beautiful, né à Chicago à la fin du 19e siècle. Le coût des services essentiels aux citoyens encourage la plupart des municipalités en périphérie à s'annexer à Montréal.

Le marché Maisonneuve, un modèle grandiose

La ville modèle de Maisonneuve se voulait grandiose. Conçue en 1910, elle a comme axe principal l'avenue Morgan et comprend un hôtel de ville, des bains publics, un grand parc, une caserne de pompiers et un marché, l'édifice le plus monumental qui y sera érigé. Construit entre 1912 et 1914 selon les plans de l'ingénieur Marius Dufresne (1883-1945), ce bâtiment de style Beaux-Arts deviendra un des plus importants marchés de produits agricoles au Québec.

Agriculteurs et marchands y viennent pour vendre leurs produits : fruits et légumes, viandes, poissons et pains. Au-delà de sa vocation commerciale, l'édifice et sa vaste salle vont accueillir des assemblées politiques, des événements culturels et des combats de boxe. La Bolduc y aurait même chanté! L'édifice servira de marché jusqu'en mai 1967.