Edward Curtis - Un projet démesuré

Du 24 mai au 18 novembre 2012

Imprimer

Edward Curtis - Un projet démesuré

Photographier tous les Premiers Peuples d'Amérique du Nord.

Cette ambition naît dans l'esprit d'Edward Sheriff Curtis lorsqu'il observe le rassemblement annuel de la nation Pikanii (Piégan) en 1898. La vue des innombrables tipis dans la plaine du Montana l'incite à sauvegarder la mémoire des autochtones dont la culture, selon la croyance de l'époque, était vouée à disparaître.

Durant 27 ans, Curtis parcourt les États-Unis et le Canada à l'ouest du Mississippi, du Nouveau-Mexique à l'Alaska. Il prend près de 40 000 photographies et note les us et coutumes des nations autochtones et inuites afin de produire une encyclopédie en 20 volumes, The North American Indian, assortie de 20 portfolios de photogravures sur papier haut de gamme.

Influencées par le pictorialisme, les photographies de Curtis sont retouchées et souvent mises en scène selon une vision idéalisée des Premiers Peuples. Si les scientifiques lui ont reproché cette interprétation, l'oeuvre de Curtis constitue néanmoins une contribution ethnologique incomparable.

Sections de l'exposition

1
Photographie de l'exposition : Edward Curtis - Un projet démesuré
2
Photographie de l'exposition : Edward Curtis - Un projet démesuré