Meubler son intérieur

5 suivantesConclusion
Introduction II-41409.1 M991X.5.340 MP-0000.300 M930.50.1.378 M18972 MP-0000.411.23 M930.50.5.276 I-96789.1
 

Introduction

Jane Cook, Université McGill, 2003

Les intérieurs de l'est du Canada, dans la période suivant la Confédération, bruissent d'activité. L'ensemble des pièces de la maison présente un aspect un rien chaotique, mais le salon est souvent le plus encombré. Du plancher au plafond, d'un mur à l'autre, tous les coins et recoins sont remplis. L'ornementation permanente de la pièce, allant des arcades sculptées aux murs lambrissés, des manteaux de cheminée en marbre aux plafonds en plâtre, ajoute au sentiment de saturation. Les murs sont tendus de papier peint et les planchers, couverts de tapis aux couleurs vibrantes. Le piano et le pupitre à musique sont placés contre le mur, de même qu'une étagère portant des livres et des bibelots. Le centre est occupé par des sellettes et des tables Renaissance, des étagères d'angle et des fauteuils aux bras et aux pieds cambrés ou a cabrioles. Toutes les surfaces sont recouvertes. Sur les tablettes de cheminées, on trouve des présentoirs à cloche de verre, des horloges, des vases et des statuettes. Des plantes en pots reposent sur des socles de style oriental. La table au centre est pleine de livres, allant des albums de famille à la Bible. Ces articles constituent un stimulant pour l'oeil, soit, mais pourquoi les intérieurs sont-ils si encombrés ? Regardons-en quelques-uns pour savoir ce qu'on y trouve.