Musée McCord d'histoire canadienne
Le studio photographique de WIlliam Notman

Logo: le studio photographique de William NotmanLogo : Musée Virtuel du Canada
Notman trouve sa voie
Cette section requiert le(s) plugiciel(s) :
Télécharger QuickTime

Notman trouve sa voie

William Notman traverse l’océan pour gagner le Nouveau Monde en 1856. Il ouvre l’un des premiers studios de photographie de Montréal.


Transcription

Narratrice

Nous sommes en 1891, la dernière année de la vie de William Notman. Il travaille à Montréal depuis 35 ans. Pendant toutes ces années, il prend plus de 160 000 photos avec les photographes qui sont à son emploi. Un tel commerce fait de Notman un homme riche et célèbre. Mais les choses n’ont pas toujours été ainsi.

Narratrice
Trente-cinq ans plus tôt, il quitte Glasgow pour Montréal. William Notman est alors un parfait inconnu, n’ayant pratiquement pour tout bagage que les vêtements qu’il porte ce jour-là.
Narratrice
William Notman traverse l’océan pour gagner le Nouveau Monde en 1856, comme plusieurs l’ont fait avant lui. Il veut fuir le passé et se bâtir un avenir.
Narratrice
Il fuit la justice de son pays, qui le recherche pour une banale affaire de créativité comptable. Entre la prison ou Montréal, le choix n’est pas difficile.
William Notman
Je commence à avoir bon espoir de récupérer une partie des pertes dont je suis moi-même responsable. Je suis maintenant photographe. J’accorde beaucoup d’attention à mes sujets, et j’espère qu’un juste retour des choses s’ensuivra.
Narratrice
Montréal est une métropole en pleine croissance, et ses compatriotes écossais sont très nombreux. Très vite, il se rend compte qu’il est possible de faire de bonnes affaires. Il ouvre l’un des premiers studios de photographie de la ville.
Narratrice
William Notman est fasciné par cette nouvelle technologie qu’est la photographie, qui peut selon lui devenir une forme d’art. Il ne le sait pas encore, mais il participe à la naissance d’une véritable révolution.
Narratrice
William Notman fait ses débuts en photographiant l’élite montréalaise. Il ne peut pas se permettre de faire des arrière-plans recherchés. Le fond de ses premières photos est toujours uniforme. Il travaille seul pendant 2 ans.
Narratrice
Les portraits sont sa spécialité.
Narratrice
En 1858, William Notman signe son premier gros contrat. Les directeurs de la Compagnie des chemins de fer l’engagent pour prendre des photos de la construction du nouveau pont Victoria. Ce pont, qui enjambe le fleuve Saint-Laurent, est l’une des plus grandes réalisations d’ingénierie du 19e siècle.
Narratrice
William Notman est à un tournant de sa carrière. Il a trouvé sa voie, et surtout, il a trouvé une voie qui sera bien payante.