I-8415 | Le pont Victoria et Saint-Lambert, port de Montréal, QC, 1863

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Le pont Victoria et Saint-Lambert, port de Montréal, QC, 1863
William Notman (1826-1891)
1863, 19e siècle
Plaque de verre au collodion humide
10 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-8415
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Photographie (77678) , port (627) , Scène urbaine (3948) , vue (1386)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les catégories de phares
Afin de bien répertorier les phares canadiens et les distinguer les uns des autres, on les répartit généralement en quatre catégories différentes :

1- les phares de grand atterrissage, qui marquent l'entrée des voies de navigation et qui sont dotés d'appareils éclairants de grande capacité. Généralement utilisés au large des côtes, ils constituent le premier point de repère des navires entrant dans une voie de navigation;

2- les phares principaux de jalonnement des côtes, qui marquent l'entrée des principaux ports ou l'embouchure des grands cours d'eau. Leurs feux sont puissants, mais moins que ceux des phares de grand atterrissage;

3- les phares secondaires de jalonnement des côtes, qui balisent les voies navigables ou servent à marquer un écueil (comme un haut-fond ou des battures) et sont installés sur des pointes, des quais ou des jetées, ou sur les écueils même;

4- les phares d'entrée de port, qui marquent l'accès à une installation portuaire.

  • Quoi

    Le petit phare en bois que l'on voit sur les quais du port de Montréal est un phare d'entrée de port. Leurs feux sont souvent de moindre puissance que ceux des grands phares côtiers.

  • On trouve ces petits phares dans la majorité des ports canadiens, grands et petits. Outre les ports, ces tours en bois, généralement carrées ou octogonales, sont aussi installées à l'entrée de voies d'eaux fréquentées, comme les canaux, ou à l'extrémité des quais de villages côtiers.

  • Quand

    Les phares tels que celui qui apparaît sur la photographie datent de la deuxième moitié du 19e siècle. Le port de Montréal est un lieu très actif à cette époque.

  • Qui

    À l'origine, les phares de Montréal sont sous l'autorité de la Trinity House locale, mais ils passent officiellement sous la direction du gouvernement fédéral lors de la Confédération en 1867.