M996.21.1 | Poteaux de téléphone en bordure de la route

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Dessin
Poteaux de téléphone en bordure de la route
Vers 1890, 19e siècle
Encre sur papier
5.6 x 8.1 cm
M996.21.1
Cet artefact appartient à : © Guelph Museums
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

100 (2), pieds (1)
  
Abus signalé 

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le téléphone dans les milieux ruraux

Jusqu'à la fin des années 1940, plusieurs centaines de petites entreprises téléphoniques sont actives au pays. Par exemple au Québec, 284 réseaux téléphoniques sont inventoriés en 1943 . À l'extérieur des grandes villes du Canada central, les gens aussi réclament le téléphone. Grâce à l'intervention de quelques entrepreneurs téméraires, les petites localités et les régions éloignées sont dotées du service téléphonique. Dans les milieux ruraux, les médecins se font souvent installer des lignes téléphoniques reliant leur cabinet, la pharmacie et leurs patients . La mise en place de coopératives rurales, de réseaux municipaux ou encore d'entreprises publiques provinciales permet d'équiper les localités non desservies par les grandes entreprises comme Bell.

Dans un contexte de pénurie de matériaux ou de capitaux pour construire le réseau, plusieurs entreprises de téléphone offrent le service à ligne partagée (party lines). Ce système est particulièrement répandu dans les milieux ruraux à faible densité. Le principe est simple : la même ligne dessert plusieurs abonnés. Dans les campagnes, le développement des lignes partagées donne lieu à un véritable passe-temps où les abonnés d'une même ligne écoutent souvent les conversations des autres. Il est alors impossible de passer deux coups de fil en même temps, sans compter que les conversations confidentielles sont à éviter !

  • Quoi

    Ce dessin montre qu'au même titre que les arbres et les champs verdoyants, les poteaux de téléphone font désormais partie du paysage rural.

  • En raison de leur faible densité démographique, les régions rurales sont coûteuses à équiper. En 1900, chaque nouveau téléphone branché au réseau exige des investissements d'environ 150 dollars.

  • Quand

    En 1956, de nombreux ménages canadiens partagent encore les lignes téléphoniques. Plus de 42 p. 100 du total des lignes téléphoniques en service sont partagées . Nos grands-parents ont tous une histoire à raconter à ce sujet !

  • Qui

    Plusieurs coopératives et entreprises publiques sont établies pour desservir les régions éloignées.