MP-0000.888.11 | Parc Outremont, le mont Royal en arrière-plan, Outremont, QC, vers 1910

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Impression
Parc Outremont, le mont Royal en arrière-plan, Outremont, QC, vers 1910
Anonyme - Anonymous
Vers 1910, 20e siècle
Encre de couleur sur papier monté sur carton - Photolithographie
8 x 13 cm
Don de Mr. Stanley G. Triggs
MP-0000.888.11
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Impression (4091) , Parc (163) , Personne (1283) , Scène urbaine (3948) , vue (1386)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

wiseman (1)
  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Vivre en banlieue grâce au téléphone

Au moment où le téléphone fait son entrée dans la vie quotidienne des gens, les villes canadiennes connaissent une importante croissance démographique. En 1901, les agglomérations de plus de 100 000 habitants accueillent 34,8 p. 100 de la population canadienne alors que ce taux grimpe à 53 p. 100 en 1931. La population des régions métropolitaines de Montréal et de Toronto augmente de façon spectaculaire, atteignant respectivement 1 million et 818 000 habitants en 1931.

En théorie, à l'instar des moyens de transport, le téléphone abolit les distances et diminue les besoins de proximité. Est-ce pour autant la fin des villes ? Certainement pas. Mais la banlieue résidentielle constitue un milieu de vie particulièrement apprécié par la classe moyenne. Équipés d'un réseau de tramways, les quartiers périphériques attirent une population en quête d'un cadre de vie paisible, à l'écart du tumulte de la ville.

  • Quoi

    Partout au pays, des villes de banlieue poussent comme des champignons. Certaines accueillent des activités industrielles tandis que d'autres sont réservées à la fonction résidentielle.

  • Située sur les flans du mont Royal, la ville d'Outremont, qui occupe désormais une situation centrale dans l'agglomération urbaine de Montréal, était considérée comme la banlieue montréalaise en 1910.

  • Quand

    Constituée en ville en 1895, Outremont englobe alors une population d'environ 1 000 citoyens . En 1911, la population a quadruplé, atteignant 4 820 habitants.

  • Qui

    Au début du 20e siècle, la population d'Outremont réunit des francophones et des anglophones, ainsi qu'une importante communauté juive.