VIEW-25407 | Bureau, résidence de G. B. Thorn, Montréal, QC, 1934

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Bureau, résidence de G. B. Thorn, Montréal, QC, 1934
Wm. Notman & Son
1934, 20e siècle
Gélatine argentique
25 x 19 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-25407
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , Foyer (216) , Photographie (77678) , résidentielle (1254)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Du bureau à la maison (un outil de gestion domestique)

D'abord considéré comme une curiosité scientifique, voire un jouet, ensuite comme un instrument de communication d'affaires, le téléphone franchit peu à peu le seuil des résidences. En raison de ses tarifs élevés, il demeure longtemps un luxe réservé aux nantis. Plusieurs hommes d'affaires y ont recours pour effectuer leur travail à domicile. Le téléphone permet déjà le télétravail !

Pour la maîtresse de maison, les applications du téléphone sont, dans un premier temps, analogues à celles des gens d'affaires. Véritable outil de gestion domestique, il permet de commander des provisions auprès des épiciers, d'appeler des secours en cas d'urgence, d'annoncer un retard, d'organiser un rendez-vous. Il se transforme aussi en puissant outil de sociabilité. Au Canada, l'adoption du tarif de base pour les appels locaux - par opposition au service local tarifé à l'utilisation - encourage les longues conversations téléphoniques.

  • Quoi

    Sur cette photographie de l'intérieur de la résidence de l'homme d'affaires montréalais, G. B. Thorn, on remarque, respectivement sur le mur et sur le pupitre, un appareil téléphonique ainsi que deux récepteurs dans une pièce servant très probablement de bureau à domicile.

  • Dans les grandes demeures bourgeoises, la présence de nombreuses pièces facilite l'aménagement de bureaux à domicile.

  • Quand

    Cette photographie a été prise durant la crise des années 1930. Au cours de la même séance, plusieurs autres pièces du domicile de G. B. Thorn ont été photographiées, notamment le vivoir, la salle à manger, la bibliothèque et la cuisine.

  • Qui

    Les hommes d'affaires comme Monsieur Thorn habitent dans des quartiers résidentiels à l'abri des nuisances des grandes villes industrielles. Le téléphone leur permet de rester en contact avec leur lieu de travail tout en y étant physiquement éloignés.