VIEW-2944 | Vue de Montréal depuis la cheminée de la centrale de la Montreal Street Railway, QC, 1896

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Vue de Montréal depuis la cheminée de la centrale de la Montreal Street Railway, QC, 1896
Wm. Notman & Son
1896, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2944
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , canal de Lachine (1) , Industrie (1055) , Montréal (314) , Paysage urbain (412) , Photographie (77678) , Pointe-Saint-Charles (1) , Scène urbaine (3948) , vue (1386)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

hibernia (1), homogeneous (1), raffinerie (1), waterman (1), wellington (4)
  
Abus signalé 

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'activité manufacturière fait naître au sein de la ville ce qu'on appelle un paysage industriel. Les usines ont tendance à s'installer près du port ou des voies ferrées. Autour d'elles s'agglutinent des résidences ouvrières. Aucune zone n'illustre mieux ce phénomène que celle du canal de Lachine, berceau de la grande industrie montréalaise. On y trouve, entre autres, les ateliers du Grand Tronc, des usines fabriquant de la machinerie et d'autres produits du fer et de l'acier, des filatures, la raffinerie de sucre Redpath ; les employés habitent les rues avoisinantes.

  • Quoi

    Vue partielle de la zone industrielle du canal de Lachine et des bassins qui le bordent, à la fin du XIXe siècle. Les usines les plus importantes sont situées le long du canal, tandis que les résidences de la population ouvrière sont visibles à droite de la photo.

  • La photo montre la partie ouest du canal, à proximité des écluses Saint-Gabriel. L'usine la plus considérable, à l'extrême gauche, est celle de la raffinerie de sucre Redpath, dont les cheminées dominent le paysage.

  • Quand

    La raffinerie de sucre ouvre ses portes en 1855. Ses installations s'agrandiront considérablement, par étapes, au cours des décennies qui suivront.

  • Qui

    John Redpath (1796-1869), né en Écosse, arrive au Canada à l'âge de 20 ans. Il fait d'abord fortune dans la construction, puis investit dans d'autres secteurs. En 1854, il entreprend la construction de la première raffinerie de sucre du Canada. Cela représente un investissement considérable, qui sera couronné de succès.