À propos du Musée

Planifiez votre visite

Le Musée McCord

L'équipe du Musée

Nouvelles

 

Totem urbain/histoire en dentelles
Une sculpture de l'artiste Pierre Granche

Montréal, le lundi 13 janvier 1997 Totem urbain/histoire en dentelles est l'une des œuvres majeures du sculpteur contemporain Pierre Granche. Réalisée pour le Musée McCord d'histoire canadienne dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement du ministère des Affaires culturelles du Québec, cette sculpture occupe maintenant une place de choix sur la discrète rue Victoria qui longe le côté ouest du Musée. S'appropriant une niche formée par la jonction de l'ancien édifice et de sa nouvelle extension, Totem urbain se veut un trait d'union entre l'ancien et le nouveau, entre l'intérieure et l'extérieur. Conçue pour marquer la réouverture officielle du Musée McCord en 1992, la sculpture de Granche évoque, par sa forme et son titre, le majestueux totem haïda en cèdre rouge qui se dresse dans l'entrée donnant sur la rue Victoria.

Cette œuvre, qui a été réalisée avec la collaboration d'Andrée Castegnier et de Katherine Paré ainsi que de nombreuses autres personnes, comprend quatre éléments, dont le premier est un socle lumineux sur lequel les autres éléments s'articulent et d'où ils rayonnent. Ressemblant par sa forme à une arène, le socle se compose de trois couches de fragments de verre superposées et enserrées entre deux grandes dalles massives et translucides qui diffusent la lumière provenant de la base. Cet ensemble suggère l'eau, une île ou encore la stratification du sol. Par le recours à ces plaques de verre, le sculpteur fait directement référence aux 200 000 négatifs sur verre des Archives photographiques Notman, une collection inestimable du McCord.

Le deuxième élément, le « totem urbain », est une image-synthèse en trois temps de la ville et de son histoire. Le totem, qui évoque diverses périodes, est composé de trois cylindres qui s'emboîtent l'un dans l'autre pour former une haute cheminée. Le premier cylindre est inspiré des anciens bâtiments construits sur la rue de la Commune, dans le Vieux-Montréal; le second représente à la fois les demeures bourgeoises de Montréal aux escaliers extérieurs caractéristiques et l'ère industrielle; quant au troisième, il nous rappelle le centre-ville actuel avec ses immenses gratte-ciel.

Vient ensuite le troisième élément : le défilé des figures. Pierre Granche renvoie, à l'aide d'une vingtaine de figures archétypales, à des moments et à des objets associés à notre mémoire collective. En outre, le sculpteur fait des clins d'œil à l'histoire et à la géographie, et de nombreuses références aux légendes, aux saisons, aux métiers traditionnels et à l'industrialisation. Chaque figure en interpelle une autre et, ainsi, le discours est brouillé, rehaussé ou paralysé par le jeu des juxtapositions. L'artiste suggère aussi quelque-unes des collections du Musée, telles Costume et textiles, Ethnologie et archéologie et les Archives photographiques Notman. Ce foisonnement de figures et d'images est observé à travers l'objectif du photographe Notman, que Granche a astucieusement reproduit et intégré à cette œuvre.

Le dernier élément de cet ensemble est une tour de communication dont les racines s'enfoncent dans une montagne de livres. Cette image symbolise le savoir et l'enracinement de la culture dans notre société contemporaine, et rappelle le mandat de recherche et de diffusion du Musée.

Totem urbain/histoire en dentelles est une œuvre riche de sens qui se livre au passant par petites doses. Il suffit cependant d'une courte halte pour que les formes sollicitent notre attention et que débute un dialogue poétique d'images associatives.

- 30 -

Renseignements :
Wanda Palma ou Helen Bougas
(514) 398-7100

Le Musée remercie de leur soutien le Programme d'appui aux musées du Patrimoine canadien, le ministère de la Culture et des Communications du Québec et le Conseil des art de la Communauté urbaine de Montréal.