À propos du Musée

Planifiez votre visite

Le Musée McCord

L'équipe du Musée

Nouvelles

La nouvelle exposition du Musée McCord met en lumière
l'idéal masculin sous toutes ses coutures !

Montréal, le 15 mai 2002 — Ce printemps 2002 et tout au long de l'été, le McCord célébrera l'homme élégant en présentant LUI — la mode au masculin, l'exposition très attendue, organisée par la conservatrice invitée Gail Cariou, la conservatrice de costume et textiles du McCord, Cynthia Cooper, et l'adjointe à la conservation, Eileen Stack.

Les vêtements et accessoires pour dames ont plutôt tendance à dominer la plupart des collections muséales. Jusqu'à présent donc, rares ont été les expositions entièrement consacrées à la mode masculine. Cette nouvelle exposition va au-delà de l'évolution des vêtements et des styles; elle explore les différents facteurs qui ont influencé les choix vestimentaires des hommes depuis les trois derniers siècles. Elle brise le mythe voulant que les hommes recherchent avant tout l'aspect pratique du vêtement, et illustre comment même les changements les plus minimes reflètent la transformation des idéaux culturels.

Dans la société occidentale, les termes « homme » et « mode » sont habituellement considérés mutuellement incompatibles. Les tabous entourant l'intérêt des hommes pour les vêtements, apparus au XIXe siècle, nous ont rendus aveugles à l'enthousiasme persistant des hommes pour l'élégance vestimentaire. Malgré le malaise sporadique que suscite la notion d' « homme à la page » au sein de la société, les hommes ont persévéré dans leur quête d'une image de bon goût. Les vêtements masculins, tout comme ceux des femmes, se plient aux cycles de la mode qui reflètent des environnements culturel, économique et politique en mutation, et des concepts de la masculinité et de la féminité en constante évolution. À l'instar des femmes, les hommes utilisent le vêtement pour se mettre en valeur ou pour s'identifier à leurs pairs. Et comme les femmes, les hommes suivent les règles tacites du jeu de la mode.

                — Texte d'introduction, LUI — la mode au masculin

Une exposition sur mesure pour l'homme de bon goût

Masculinité — La garde-robe de l'homme idéal
L'évolution des idéaux en matière de masculinité se reflète dans les styles changeants des vêtements pour hommes. Le thème de la Masculinité identifie six idéaux masculins à travers leurs styles vestimentaires respectifs. Le visiteur aura entre autres l'occasion d'ad-mirer un gilet en soie somptueusement brodé du dix-huitième siècle, une sévère redingote de laine du milieu du dix-neuvième siècle et un costume de Savile Row du vingtième siècle à la coupe impeccable.

La vanité faite... homme?
Les hommes se sont toujours servis de la mode pour attirer l'attention et satisfaire leur désir de s'exhiber. Tout comme les femmes, les hommes utilisent le vêtement pour mettre en valeur, parer et modifier leurs corps. Toutefois, puisque le fait de trop se soucier de son apparence physique peut être interprété comme un signe de vanité et un manque de virilité, les hommes ont souvent tendance à contenir discrètement leur goût pour la mode. Vanité explore l'incursion des hommes dans l'univers du vêtement — ouvertement conçu pour satisfaire leur besoin d'esthétisme — et présente des tenues de soirée et des gilets qui ne passaient pas inaperçus, ainsi que des vêtements stratégiquement construits avec devants rembourrés ou tailles corsetées. 

Convenances — Veston et cravate obligatoires
Les convenances sociales dictent aux hommes ce qu'ils doivent ou ne doivent pas porter. Ces règles renforcent le statut social et préservent les frontières entre les espaces publics et privés. Convenances explore l'influence de l'étiquette vestimentaire au dix-neuvième siècle sur les choix des hommes en matière de mode, des tenues de cérémonie aux habits à queue. On y fait également la comparaison entre ce que l'homme soucieux de la mode portait en public et en privé. Des hauts-de-forme et une cravate des années 1940 peinte à la main et représentant une danseuse hawaïenne aux seins nus font partie des artefacts présentés dans cette zone, prouvant que les hommes ont tout autant suivi qu'ignoré les règles de la bienséance.

Fraternité — Les copains d'abord
Les uniformes et les tenues de cérémonie ont souvent joué un double rôle dans l'histoire de la mode masculine. Non seulement proposent-ils ce qu'il y a de plus évident en matière de codes vestimentaires — préserver les distinctions sociales, renforcer la hiérarchie et l'appartenance à un groupe — mais certains uniformes offrent également aux hommes des occasions, socialement acceptées, de se présenter en public dans des tenues à la fine pointe de la mode. Fraternité étudie l'attrait social et esthétique des uniformes et des tenues de cérémonie, en nous présentant des exemples comme un uniforme de zouave pontifical, un uniforme Windsor et un uniforme de portier d'un hôtel du Canadien Pacifique. Cette zone se penche également sur la création d' « uniformes » pouvant signaler une appartenance fraternelle et non officielle à un groupe, comme le complet en flanelle gris de l'homme d'affaires et la veste de motocycliste en cuir cloutée du punk.

Production — Ou la fabrication du « style »
Cherchant à atteindre le summum de l'élégance masculine, les hommes ont frappé à différentes portes afin d'obtenir des conseils en matière d'habillement et de garnir leur garde-robe. Le tailleur, l'ouvrier d'usine, le commerçant et l'épouse aimante ont tous contribué à façonner l'homme idéal. Parmi les artefacts qui serviront à explorer ce thème de la Production, nous retrouvons des registres datant du dix-neuvième siècle de la maison de tailleurs montréalaise Gibb & Co., des chemises fabriquées en usine encore dans leur emballage en papier original, ainsi que des toques d'intérieur brodées par les mains expertes de ménagères dévouées.    

Exhibition — Pas en public, s.v.p.!
Si la vanité peut inciter à l'exhibition, les inhibitions sociales ont tendance à refréner cet élan. Les nouvelles notions de modestie, de vulgarité et de sexualité ont suscité un débat sur les parties du corps masculin qu'il est convenable de montrer en public. Exhibition présente l'évolution de la braguette et du maillot de bain comme exemples du changement et de la résistance dans la mode masculine et les normes culturelles.

Vêtements sport — Du terrain de jeu à la salle de bal
Le vêtement sport a joué un rôle important dans l'évolution de la mode masculine, empruntant et contribuant aux grands courants des styles vestimentaires. Cette zone de l'exposition explore le croisement entre le vêtement athlétique et la mode masculine, et se penche sur la contribution du héros sportif à la popularité du vêtement athlétique. Parmi les vêtements exposés, les visiteurs pourront voir un habit de soirée du Montreal Hunt Club datant du début du vingtième siècle, un pantalon de tennis en polyester jaune des années 1970 et un chandail de hockey des Canadiens de Montréal porté par Guy Lafleur durant la saison 1984-1985.

Sexe — Qui porte la culotte?
L'une des principales fonctions du vêtement masculin est de servir d'instrument de différenciation des sexes, permettant de construire la masculinité et de distinguer les hommes des femmes. Si le « costume » de la masculinité est sans cesse redéfini, les tabous entourant les emprunts des hommes aux vêtements féminins demeurent extrêmement tenaces. Cette zone retrace l'histoire des pratiques vestimentaires en Occident qui distinguent l'homme de la femme, et explore des cas où ces emprunts aux vêtements du sexe opposé sont socialement acceptés. Des vêtements pour enfants, des costumes pour femmes fabriqués sur mesure et un costume complet de Highlander écossais, tous datant du dix-neuvième siècle, illustrent cette zone.

- 30 -  

Source :

Nike Langevin
(514) 398-7100 poste 251

Le McCord désire remercier le ministère du Patrimoine canadien de son appui généreux par le biais du Programme d'aide aux musées.