À propos du Musée

Planifiez votre visite

Le Musée McCord

L'équipe du Musée

Nouvelles

Art haïda : Les voies d'une langue ancienne
Une sélection d'objets remarquables issus de la collection historique d'art haïda du Musée McCord

Montréal, le 21 avril 2006 - À compter du 29 avril prochain, le Musée McCord présentera Art haïda : les voies d'une langue ancienne. Cette exposition présente des pièces de la collection historique d'art haïda du McCord, qui recèle des chefs-d'oeuvre rarement exposés datant des 18e et 19e siècles.

La collection haïda du McCord figure parmi les plus importantes et les plus anciennes en Amérique du Nord. La majeure partie de la collection a été rassemblée par George Mercer Dawson en 1878, au cours de ses expéditions à Haida Gwaii (les Îles de la Reine Charlotte), au large de la côte Nord-Ouest. L'exposition met en vedette plus de quatre-vingt pièces; on y retrouve des bols à festin sculptés, des boîtes en bois courbé, un chapeau tissé et peint, des masques et des hochets ainsi que des sculptures en argilite. Ces oeuvres d'art exceptionnelles permettent d'entrevoir l'univers artistique et cosmologique de la culture haïda, dans sa splendeur comme dans sa complexité.

Au plan stylistique, l'expression artistique haïda peut être vue comme un langage formel qui s'appuie sur une sorte de grammaire visuelle, dont le vocabulaire est constitué de figures animales et de créatures mythologiques dépeintes selon un mode tantôt naturaliste, tantôt abstrait. Ce vocabulaire forme une intention narrative qui peut venir préciser la fonction d'un objet, raconter une histoire, identifier le lignage d'un groupe social ou encore explorer des idées philosophiques. Parfois, la composition bascule dans l'abstraction à un point tel que les créatures représentées ne peuvent plus être identifiées. Le sens de l'oeuvre devient alors tributaire de la tradition orale, d'un privilège ancestral et de la connaissance culturelle de son créateur et propriétaire.

Les artistes haïdas contemporains explorent constamment ce langage ancien dans leur pratique artistique, qui constitue les assises sur lesquelles de nouvelles expériences peuvent se construire ainsi que la grammaire incontournable grâce à laquelle de nouvelles histoires pourront s'écrire. L'équipe d'exposition du McCord était ravie que Robert Davidson, artiste haïda de grande renommée, ait accepté l'invitation qui lui avait été faite de se rendre au Musée pour apporter son aide lors de la sélection des oeuvres. Son regard éclairant et son savoir prodigieux ont imprimé leur marque dans la trame du commentaire d'exposition.

« On ne doit pas sous-estimer l'influence des oeuvres haïdas traditionnelles sur le travail des artistes contemporains » déclare le Dr. Victoria Dickenson, directrice générale du McCord. « Le fait de proposer simultanément deux expositions, l'une contenant des pièces historiques d'art haïda, et l'autre, des oeuvres d'un artiste haïda contemporain parmi les plus prestigieux présente un attrait singulier. Au bonheur de contempler l'art de Robert Davidson s'ajoute une précieuse mise en contexte historique et un bel éclairage sur les sources d'inspiration du créateur. »

Art haïda : les voies d'une langue ancienne, présentée au McCord du 29 avril au 22 octobre 2006, accompagnera l'exposition Robert Davidson : au seuil de l'abstraction, également présentée au Musée du 27 mai au 15 octobre 2006.

En guise de complément aux expositions, un colloque intitulé Au seuil de l'abstraction : Robert Davidson et la pratique contemporaine de l'art autochtone aura lieu le vendredi 26 mai 2006, de 12 h 30 à 16 h 30. Organisé en collaboration avec le Département d'histoire de l'art, Faculté des Beaux-Arts, Université Concordia et l'Institut de recherche en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky, il réunira artistes, conservateurs et universitaires provenant de plusieurs provinces canadiennes qui discuteront de l'art contemporain autochtone. Conférenciers invités : Robert Davidson, Guy Sioui Durand, Mattiusi Iyaituk, Sylvie Poirier, Sherry Farrell Racette et Carmen Robertson. Pour plus d'information : (514) 398-7100, poste 305 ou info@mccord.mcgill.ca.

Heures d'ouvertures et admission

Le Musée est ouvert de 10 h à 18 h du mardi au vendredi et de 10 h à 17 h les week-ends, les lundis fériés ainsi que pendant la période estivale. Les droits d'entrée (incluant les taxes) sont de 10 $ admission générale, 7,50 $ pour les aînés, 5,50 $ pour les étudiants, 3 $ pour les enfants de 6 à 12 ans et 20 $ pour les familles. L'entrée au Musée est gratuite en tout temps pour les Amis du McCord et les enfants de 5 ans et moins. Le premier samedi de chaque mois, les visiteurs peuvent visiter le Musée gratuitement de 10 h à 12 h.

Le McCord

Le McCord abrite l'une des collections historiques les plus réputées en Amérique du Nord. Il possède certains des trésors culturels les plus importants du Canada, dont la collection la plus complète de vêtements portés ou fabriqués au pays, une remarquable collection liée à l'histoire et à l'art autochtone ainsi que les célèbres Archives photographiques Notman.

Photographies disponibles sur demande.

- 30 -

Source et renseignements :

Nike Langevin, Chef, Communications et promotion
Tél. : (514) 398-7100, poste 251
nike.langevin@mccord.mcgill.ca

Karine Di Genova, Agente, Communications
Tél. : (514) 398-7100, poste 239
karine.digenova@mccord.mcgill.ca

Le Musée remercie de leur soutien le ministère de la Culture et des Communications du Québec et le Conseil des arts de Montréal.