Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

19738125000
Cet artefact appartient à : © Sir Alexander Galt Museum and Archives
Photographie
Estacade dans la rivière Belly (aujourd'hui Oldman) à Lethbridge. La scierie AR&Cco. est située sur la berge, Alb., 1890
1890, 19e siècle
Sels d'argent sur papier
20.3 x 25.4 cm
19738125000

Clefs pour l'histoire:

Au moins quatre-vingt-dix-huit mines seront en activité sur le terrain houiller de Lethbridge des années 1882 à 1965. La couche de charbon exploitée couvre une superficie de 481 kilomètres carrés. Il y a de grandes sections de la veine qui sont relativement plates et uniformes. Si la géologie de la veine elle-même est pratiquement idéale pour l'extraction du charbon, celles du sud de l'Alberta en général rendent le travail beaucoup plus difficile. La veine de charbon se trouve habituellement dans des couches plus friables de sédiment. Pour extraire le charbon en toute sécurité par la méthode de chambre et pilier, d'énormes quantités de bois sont nécessaires pour étayer les tunnels et les chambres. Comme solution à ce problème, les entreprises Galt vont jusqu'à obtenir une concession forestière dans les Porcupine Hills à l'ouest de Lethbridge afin d'y établir une scierie qui fournira aux mines le matériel de soutènement dont elles ont besoin. La mine Galt no 8 à Lethbridge a la particularité d'être la plus lourdement étayée en Alberta, et une des plus humides. Les mines Galt nos 1, 3 et 6 sont également aux prises avec des problèmes d'eau récurrents.

Quoi:

Le bois était transporté par flottage sur la rivière à partir de la concession forestière 80 de la compagnie dans les Porcupine Hills. La scierie produisait ensuite le bois d'oeuvre nécessaire au soutènement des mines de charbon et à la construction et à l'entretien des lignes et des ponts ferroviaires.

Où:

Lors de travaux de rénovation effectués récemment dans certains des plus vieux bâtiments commerciaux de Lethbridge, on a découvert que le bois d'oeuvre utilisé à l'origine pour la construction des ponts ferroviaires avait ensuite été recyclé pour servir de poutres dans les bâtiments du centre-ville.

Quand:

Avec la construction du pont en contre-haut du Canadien Pacifique, les vingt ponts en bois de la ligne Lethbridge-Fort Macleod sont devenus inutiles. La construction du pont en contre-haut a été terminée en 1909, au milieu d'un boom de la construction qui a duré six ans. Il est facile d'imaginer qu'une partie du bois d'oeuvre des ponts de la compagnie a été employée dans la construction des bâtiments.

Qui:

Voici une photographie d'une estacade sur la rivière Belly (aujourd'hui Oldman) à Lethbridge en 1890. On peut voir, sur la rive, la scierie de l'Alberta Railway & Coal Company (AR&CCo.).

© Musée McCord Museum