Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

BELL-6124
Cet artefact appartient à : © Bell Canada
Photographie
Une équipe enfouissant des câbles au coin de la rue Sainte-Catherine et de l'avenue Union, Montréal, QC, 1930
Millar Studio
1930, 20e siècle
Collection historique Bell Canada
BELL-6124

Clefs pour l'histoire:

Les travailleurs de l'entreprise

Derrière l'équipe de direction de Bell se trouvent des milliers de techniciens qui veillent à la construction du réseau. Ils plantent des poteaux, posent les fils, enterrent les câbles, réparent le réseau, installent des appareils chez les nouveaux abonnés, montent et entretiennent les équipements des centraux téléphoniques. Ce groupe de travailleurs est surtout, voire strictement, composé d'hommes.

Dans l'industrie du téléphone, il existe une forte division des tâches entre les hommes et les femmes. D'un côté, le travail technique est réalisé par des hommes et, de l'autre côté, la fonction de téléphoniste est principalement occupée par des femmes. Durant la Seconde Guerre mondiale, en raison de la pénurie de main-d'oeuvre masculine, des femmes occupent pour la première fois des postes de techniciennes dans certains centraux téléphoniques.

Quoi:

Une équipe de techniciens enterre les câbles téléphoniques dans la rue Sainte-Catherine au centre-ville de Montréal. Les câbles sont enfouis à la fois pour des raisons esthétiques et de sûreté.

Où:

La photographie montre une équipe travaillant dans la rue Sainte-Catherine à Montréal, à l'intersection de la rue Union. On aperçoit, à gauche, la façade du joaillier Birks et derrière à droite, le grand magasin Eaton.

Quand:

Dès 1891, Bell Canada commence ses travaux d'enfouissement des fils dans son propre réseau de conduits souterrains.

Qui:

Les équipes de techniciens travaillent principalement à l'extérieur et leur travail est très exigeant. En 1917, la semaine de travail est de 54 heures.

© Musée McCord Museum