Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

M930.51.1.62
© Musée McCord
Gravure
Torture d'un jésuite, 1851
John Henry Walker (1831-1899)
1851, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
10.3 x 14 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.51.1.62

Clefs pour l'histoire:

Parallèlement à ce stéréotype du « noble sauvage », les Européens nourrissent une autre vision, plus sombre, qui met en relief la prétendue violence et cruauté des Autochtones. Cette gravure sur bois, réalisée par l'illustrateur montréalais du XIXe siècle John Henry Walker (1831-1899), dépeint la crainte qu'inspire la violence indigène à cette époque dans le courant dominant de la société canadienne. Le jésuite représenté dans cette estampe n'est pas identifié, mais il s'agit probablement de saint Jean de Brébeuf ou de saint Gabriel Lalemant, les deux missionnaires jésuites tués en mars 1649, près de l'actuelle ville de Midland, en Ontario.

Quoi:

Il s'agit d'une illustration du XIXe siècle évoquant une scène imaginaire, inspirée d'événements réels, où des Autochtones torturent un missionnaire jésuite.

Où:

Le lieu dépeint est probablement la mission jésuite des Hurons, là où se trouve aujourd'hui la ville de Midland, en Ontario.

Quand:

Cet événement a eu lieu en mars 1649.

Qui:

Les membres des Premières nations représentées ici sont des Iroquois; la victime est probablement le jésuite saint Jean de Brébeuf, le plus illustre des saints martyrs jésuites canadiens.

© Musée McCord Museum