Du pemmican à la poutine : la culture alimentaire au Canada

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
MP-0000.121 MP-1979.111.123 VIEW-1785 VIEW-8606.1 MP-0000.59.1 I-22189.1 VIEW-3729 MP-1977.76.99 ND-37-5
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Légumes provenant du jardin de D. Ross, Edmonton, Alb., 1902
C. W. Mathers
1902, 20e siècle
Gélatine argentique
20 x 25 cm
Don de Mrs. J. B. Learmont
MP-0000.59.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Nature (409) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

De l'agriculture de subsistance pratiquée par les pionniers, l'agriculture a évolué petit à petit pour devenir une activité commerciale et finalement, un important secteur industriel de l'économie canadienne. Au 19e siècle, les progrès de la technologie mis au profit de la plantation, de la culture, de la cueillette, du traitement et du transport contribuent à rendre l'agriculture canadienne extrêmement productive et efficace.

Cette photographie d'une abondante récolte témoigne du moment festif au coeur de la fête de l'Action de grâces. En 1879, le Parlement canadien fait du 6 novembre le jour férié de l'Action de grâces. Au tournant du 20e siècle, pratiquement tous les magazines de cuisine et les livres de recettes comprennent des menus pour un repas typique de l'Action de grâces et proposent des recettes enseignant aux novices comment préparer les mets traditionnels. En 1957, le Parlement fait du deuxième lundi d'octobre la journée officielle de l'Action de grâces, et c'est depuis ce temps que cette fête est célébrée en cette journée.

Références


Carol Ferguson et Margaret Fraser. A Century of Canadian Home Cooking: 1900 through the '90s, Scarborough (Ontario), Prentice Hall Canada Inc., 1992, p. xvii, 5.

Shelley Boyd et Andy Smith. « Talking Turkey: Thanksgiving in Canada and the United States », article non publié, p. 170, 186.

  • Quoi

    La vision d'une première récolte aussi faste que celle-ci est ce qui encourageait les agriculteurs à supporter la monotonie des repas de gruau et de fèves au lard et les dures épreuves de la vie dans les Prairies.

  • Dans les Prairies, la fête des récoltes, précurseur de l'Action de grâces, était ponctuée de repas et de danses qui suivaient l'épluchette lors de la récolte automnale du maïs.

  • Quand

    À compter des années 1810, les gouvernements allouent des fonds à des expositions agricoles destinées à favoriser la circulation des biens. Au tournant du 20e siècle, ces expositions sont devenues d'importants événements du calendrier social.

  • Qui

    C'est l'un des pionniers de l'agriculture en Ontario, John McIntosh, du comté de Dundas, qui a mis au point les semis à l'origine de la célèbre pomme qui porte aujourd'hui son nom.