Le vêtement inuit : son art et ses techniques

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
ME965.194.1-2 ME983X.69.1-4 ME931.5.2.1-2 ME930.19 ME983X.94 M21015.1-2 ME930.20 M4936 ME982X.99.1-6
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Ulu
Anonyme - Anonymous
Arctique central ou Arctique de l'Est
Inuit : Nunatsiarmiut ou Iglulingmiut
1900-1930, 20e siècle
8 x 8.7 cm
ME983X.94
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Ulu (32)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

-1' (92), baffin island (1)
  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'ulu, le couteau de la femme inuite, se compose d'une poignée et d'une lame, les deux étant transversaux. La poignée peut être constituée d'une à trois pièces. La poignée à une pièce est la plus simple : la lame y est insérée directement, une forme très courante en Arctique de l'Ouest. Une poignée à deux pièces possède une soie, sorte de tige située entre la poignée et la lame. La poignée à trois pièces présente une partie intermédiaire entre la soie et la lame. La lame peut être longue ou courte et de différentes largeurs.

La forme de l'ulu regroupe un ensemble de facteurs pour un maximum d'efficacité. La longueur de la poignée correspond approximativement à la largeur de la main, offrant ainsi une bonne prise. Lorsque la lame est fixée à la poignée uniquement par une soie, la souplesse du poignet est totalement sollicitée. L'ulu à soie présente un espace entre le bord tranchant et la poignée, ce qui protège les doigts des deux mains. Une longue lame protège également les doigts et dure plus longtemps puisque la lame finit par s'user avec le temps.

  • Quoi

    Cet ulu est muni d'une poignée en ivoire oblongue décorée. La soie en cuivre est collée à la base de la poignée et fixée à la lame d'acier par un seul rivet. La lame en forme de demi-lune se termine par un bord supérieur droit et elle est aiguisée d'un seul côté.

  • Le style d'un ulu peut indiquer sa provenance. Le bord supérieur à angle droit de la lame, sa haute forme en demi-lune et la poignée en deux morceaux nous indiquent que cet ulu provient sans doute de Qikiqtaaluk (île de Baffin), au Nunavut, où habitent les Nunatsiarmiut au sud, et les Iglulingmiut au nord-ouest.

  • Quand

    L'ulu est utilisé par les peuples inuits depuis des millénaires. Celui-ci présente un des styles développés au début du 20e siècle.

  • Qui

    Le décor sur la poignée de cet ulu -- une croix aux branches évasées entourée de motifs floraux -- se retrouve sur des objets provenant de Qikiqtaaluk et de la Sibérie. Transmis au fil des millénaires à travers les immenses territoires de l'Arctique, ces motifs font partie du riche patrimoine préservé par les Inuits, dont les Nunatsiarmiut et les Iglulingmiut.