Un vent de changement : Réformes et syndicats

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M930.51.1.163 67-20-80 II-105875 II-110422.0 II-109197 II-203044 M24608.34 II-222454.0.2 MP-0000.158.59
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Ishbel Maria Coutts Majoribanks, comtesse d'Aberdeen, Montréal, QC, 1895
Wm. Notman & Son
1895, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
25.4 x 20.3 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-109197
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au début des années 1890, au Canada, aucune femme n'a encore le droit de voter aux élections provinciales et fédérales. À la même époque, le mouvement pour les droits politiques des femmes reçoit un apport de sang nouveau. La Women's Christian Temperance Union, frustrée du piètre accueil que reçoivent depuis 1874 ses appels pour combattre l'alcoolisme et ses ravages, embrasse la cause du suffrage féminin, la considérant comme le seul moyen de sensibiliser les gouvernements. Lorsque le Conseil national des femmes est fondé, en 1893, la Dominion Women's Enfranchisement Association obtient une audience plus vaste. Au début, le Conseil national des femmes affiche une neutralité prudente sur la question du suffrage. Mais en 1910, il se prononce officiellement en faveur du vote, ce qui indique qu'un grand nombre de femmes ont désormais pris conscience de leur infériorisation et veulent y remédier.

  • Quoi

    Il s'agit d'un portrait de Lady Aberdeen, épouse du gouverneur-général et présidente du Conseil national des femmes depuis sa fondation, en 1893. Le Conseil mise sur le prestige de Lady Aberdeen pour unifier les associations de femmes et fouetter l'ardeur des réformistes.

  • Lady Aberdeen naît à Londres en 1857 et meurt à Aberdeen, en Écosse, en 1939.

  • Quand

    Lady Aberdeen, aristocrate et démocrate dotée d'une forte conscience sociale, séjourne au Canada à compter de 1893. En 1898, elle doit quitter le pays lorsque son mari est muté ailleurs.

  • Qui

    Comme bien d'autres réformistes, Lady Aberdeen croit que les femmes représentent pour le Canada une ressource énorme et inutilisée. Elle est également d'avis que les femmes pourraient exercer une influence civilisatrice déterminante.