Sous l'oeil de la caméra, 1840-1867

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
I-1063 MP-0000.502.2 MP-1985.10.1.1 MP-0000.542 MP-1975.209.4 MP-1974.114.3 I-6243.1 N-0000.157 I-43974.1
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Femme non identifiée, vers 1860
Vers 1860, 19e siècle
7.5 x 6 cm
Don de Mrs. Laurence Fuller
MP-1975.209.4
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au milieu des années 1850, un nouveau procédé photographique remplace la daguerréotypie : le collodion. Ce procédé est plus rapide, moins cher et plus facile à apprendre. Trois principaux types de photographies au collodion sont vendus au public : l'ambrotype (sur verre), le ferrotype (sur plaque métallique laquée noire) et les épreuves papier faites à partir de négatifs sur verre (le véritable procédé négatif-positif).

Les ambrotypes sont en fait des négatifs au collodion sous-exposés. Quand on les place devant un fond foncé, ils semblent positifs. Ils ont été à la mode à partir d'environ 1852 jusqu'en 1863.