Pas d'écueil en vue : La navigation sur le Saint-Laurent

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M930.50.1.788 M999.54.24 I-8415 M999.54.25 MP-0000.1828.93 VIEW-4914 M6650.7 M999.54.27 MP-1986.7.2.7
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Phare et quai, Baie-Saint-Paul, QC, vers 1870
Alexander Henderson
Vers 1870, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur carton - Papier albuminé
10.2 x 12.7 cm
Don de Stanley G. Triggs
MP-0000.1828.93
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Photographie (77678) , rivière (1484) , Scène marine (2221)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Des bâtiments plus modestes
Les phares de jalonnement secondaires et d'entrée de port sont de dimensions plus modestes et sont pour la plupart bâtis en bois, une ressource économique et abondante. Au cours du 19e siècle, le bois devient le matériau le plus commun pour la fabrication des bâtiments de signalisation maritime. Le bardeau de cèdre est souvent utilisé pour la finition extérieure. Ces petits phares carrés, présents le long des côtes, dans les eaux intérieures et à l'entrée des ports, reçoivent le sobriquet de pepper shaker lights (« phares poivrières »). Ils sont en général d'une hauteur variant entre 9 et 14 mètres, incluant le balcon de veille et la lanterne - un abri de verre qui sert à protéger l'équipement optique du phare.

  • Quoi

    Le phare de Baie-Saint-Paul est un phare de jalonnement des côtes, donc un bâtiment de taille modeste. Son apparence est typique du genre pepper-shaker qui caractérise les petits phares construits en bois au 19e siècle.

  • Baie-Saint-Paul est une agglomération située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, dans la région de Charlevoix. Elle est traversée par la rivière du Gouffre.

  • Quand

    Les phares de type pepper-shaker sont devenus courants à partir du milieu du 19e siècle. Construits en bois, bien peu ont survécu jusqu'à nos jours.

  • Qui

    La construction de ces petits phares en bois est généralement confiée par les autorités fédérales à un entrepreneur de la région, qui doit suivre des plans bien précis.