Pas d'écueil en vue : La navigation sur le Saint-Laurent

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
VIEW-4914 M6650.7 M999.54.27 MP-1986.7.2.7 M930.50.5.560.1-4 VIEW-8101 MP-1986.7.2.5 MP-1986.7.2.10 VIEW-2868
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Gravure
Illustration de catalogue de lampes à l'huile
John Henry Walker (1831-1899)
1850-1885, 19e siècle
Encre sur papier - Gravure sur bois
10.1 x 11.7 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M930.50.5.560.1-4
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Estampe (6570) , illustration de catalogue (337) , Signe et symbole (2417)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les systèmes d'éclairage
Les combustibles
Au milieu du 19e siècle, les phares qui jalonnent le Saint-Laurent sont éclairés grâce à des lanternes à l'huile. On y brûle surtout de l'huile de baleine, de plus en plus chère à cause de la surpêche. En conséquence, le gouvernement canadien convertit ses phares pour brûler du kérosène, moins coûteux et plus efficace, à partir des années 1860. Peu après, on apprend que les navigateurs du Haut-Saint-Laurent « ne tarissent pas d'éloges pour les feux au kérosène ». En 1866, d'ailleurs, les dépenses du gouvernement canadien pour l'huile de baleine tombent à zéro, alors qu'on achète pour 3472,43$ de kérosène pour les phares.

Les lampes utilisant ce type de combustible se rapprochent beaucoup de celles dont on se sert encore au début du 20e siècle. Par exemple, le contrôleur des phares en amont de Montréal signale, dans son rapport de 1876, la présence au phare de la Pointe-au-Beaudet (sur le lac Saint-François) de « deux grandes lampes à mèche plate ».

  • Quoi

    Les premières lampes installées dans les phares sont alimentées à l'huile et sont munies d'une mèche tissée en forme de cylindre creux. Le courant d'air produit permet une meilleure combustion de l'huile.

  • Les lampes à l'huile sont installées dans les lanternes (la partie supérieure) des phares de tout genre. Elles sont placées soit devant des miroirs paraboliques (catoptriques) soit derrière des lentilles en verre (dioptriques).

  • Quand

    Au Canada, les lampes à l'huile ou au gaz cessent graduellement d'être utilisées dans les phares à partir du 20e siècle. La conversion à l'électricité se fera d'abord graduellement, selon les ressources locales, puis plus rapidement entre les deux grandes guerres mondiales.

  • Qui

    Les lampes à l'huile modernes, dont la mèche ne fume plus (ce qui permet d'augmenter l'intensité de la lumière), sont connues sous le nom de lampes d'Argand, du nom d'Ami Argand, un inventeur suisse. Ces lampes sont équipées de longues cheminées en verre.