Pas d'écueil en vue : La navigation sur le Saint-Laurent

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M6650.7 M999.54.27 MP-1986.7.2.7 M930.50.5.560.1-4 VIEW-8101 MP-1986.7.2.5 MP-1986.7.2.10 VIEW-2868 MP-1979.155.29
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Phare de Matane, QC, vers 1915
Wm. Notman & Son
Probablement 1915, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 10 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-8101
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , Photographie (77678) , transports (150)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les systèmes optiques
Dans tous les phares se trouvent des réflecteurs optiques qui servent à concentrer la lumière des lampes en un faisceau de grande intensité. Le premier type de réflecteur utilisé est un miroir parabolique que l'on place derrière la lampe. Appelé réflecteur catoptrique (du grec katoptron, qui signifie « miroir »), ce dispositif peut augmenter jusqu'à sept fois la puissance d'une simple lampe. Peu coûteux, ces miroirs sont utilisés dans les phares canadiens jusqu'au début du 20e siècle.

Ils sont graduellement remplacés par le système d'éclairage à lentille ou dioptrique (du grec dioptrikê, qui signifie « voir à travers »), qui concentre la lumière au moyen de lentilles et de prismes et qui se révèle encore plus efficace que les réflecteurs catoptriques.

Ces systèmes sont toutefois fragiles, et l'une des premières tâches du gardien de phare au matin est de tirer un rideau dans la lanterne de son phare pour protéger les réflecteurs ou les lentilles des rayons du soleil, comme on peut le voir sur cette photographie du phare de Matane.

  • Quoi

    Le phare de Matane est une tour cylindrique haute de 20,5 mètres. À l'instar de nombreux phares du golfe du Saint-Laurent, comme le phare de Belle-Isle (à Terre-Neuve) ou celui de Pointe-à-la-Renommée (en Gaspésie, au Québec), le phare de Matane est une tour en fer préfabriquée.

  • Matane est situé sur la côte nord de la péninsule gaspésienne. Le golfe du Saint-Laurent, à cet endroit, est un lieu propice à la formation de bancs de brouillard.

  • Quand

    Le phare actuel date de 1907. Il est aujourd'hui utilisé comme centre d'information touristique.

  • Qui

    Le phare de Matane a été construit alors que William Patrick Anderson est directeur du Lighthouse Board of Canada. Sous sa gouverne, de nombreux autres phares du Saint-Laurent sont remplacés ou reconstruits.