Pas d'écueil en vue : La navigation sur le Saint-Laurent

Introduction5 précédentes
Conclusion
M930.50.5.560.1-4 VIEW-8101 MP-1986.7.2.5 MP-1986.7.2.10 VIEW-2868 MP-1979.155.29 MP-1979.155.76 MP-0000.1249.1 Conclusion
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Le vapeur « Admiral », Gaspé, QC, vers 1898
Wm. Notman & Son
Probablement 1898, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-2868
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  bateau à vapeur (449) , Photographie (77678) , port (627) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Des navires à tout faire
Outre le Scout, de nombreux navires sont utilisés par les autorités afin d'améliorer l'efficacité de la navigation sur le Saint-Laurent. Par exemple, on met en service des remorqueurs qui ont pour mission d'accélérer le passage des voiliers dans le fleuve et de jouer divers rôles « dans le cadre de l'activité générale de service maritime ».

C'est ainsi qu'à l'été de 1854 trois vapeurs à roues à aubes, le Doris, l'Advance et l'Admiral sont nolisés par le ministère des Travaux publics pour aider les navires marchands (surtout à voile à cette époque) à franchir le Saint-Laurent. Leur présence, ainsi que celle de leurs éventuels successeurs, est une conséquencedes revendications des armateurs, qui voyaient leurs primes d'assurances augmenter en raison des nombreux accidents dans le Saint-Laurent.

  • Quoi

    L'Admiral est un navire en bois long de 47 mètres. La présence simultanée de mâts sur son pont supérieur et de roues à aubes sur ses flancs est typique d'une époque où la vapeur remplace graduellement la voile et où les navires portent encore les deux moyens de propulsion.

  • Des navires comme l'Admiral sont conçus pour la navigation fluviale et ne sont pas adaptés pour affronter la haute mer. L'Admiral a toutefois été exploité dans le Bas-Saint-Laurent, où les conditions peuvent parfois être très mauvaises.

  • Quand

    L'Admiral a été construit par la Niagara & Harbour Dock Company vers 1854. On sait que le gouvernement l'a ensuite vendu à la compagnie S. & C. Peters en 1861.

  • Qui

    L'exploitation des navires Admiral, Doris et Advance comme aides généraux à la navigation a été confiée en 1854 à François Baby, un armateur très connu qui fera aussi carrière en politique au Québec.