Lui, la mode au masculin

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
M963.4.1.1-3 M978.32 II-109450 M987.48.1 M18267 M980.37.2 MP-1978.82.151 M998.23.1 M966.8.1
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Cravate
1890-1900, 19e siècle
5.3 cm
Don de Miss J. F. Caverhill
M18267
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Cravate (6)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

-1' (92)
  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La cravate, un des symboles les plus puissants de conformité au code vestimentaire masculin, est portée depuis plus de 300 ans. Tout au long de cette histoire, son aspect pratique ou son confort ont peu ou prou été remis en question.

Dans les années 1860, la cravate longue, comme on la connaît aujourd'hui, devient plus en vogue. L'encombrant col-cravate est abandonné en faveur de la cravate étroite portée avec un col replié et attachée avec un noeud coulant. Les cravates pré-nouées, pratiques et appréciées, sont néanmoins considérées comme fausses et, pour cette raison, rejetées. Les gentlemen sont priés de renoncer à la commodité qu'elles procurent selon le principe qu'une cravate ordinaire, même mal nouée, est préférable.

La société préconise le port de la cravate en dépit de son inconfort, mais les hommes peuvent choisir parmi de nombreux styles, tissus et couleurs. Certains styles sont baptisés d'après des célébrités ou des endroits chic. L'ascot, par exemple, tire son nom de la piste de chevaux fréquentée par la royauté anglaise.

  • Quoi

    Cette cravate en soie gaufrée, rembourrée, est du type pré-noué.

  • Les hommes peuvent acheter leurs cravates chez le chemisier, spécialiste en accessoires, et qui conseille ses clients en fonction de la dernière mode.

  • Quand

    Cette cravate date d'environ 1890.

  • Qui

    À la fin du 19e siècle, la cravate constitue un élément essentiel de toute garde-robe masculine, peu importe l'âge ou le statut de celui qui la porte.