Les négociations entre l'État et les Premières nations

Introduction
5 suivantesConclusion
Introduction MP-0000.343.1 ME892.10 VIEW-25417 M930.51.1.62 MP-0000.25.556 VIEW-23830 I-20033 MP-0000.1453.23
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
« Campement autochtone », peinture de Cornelius Krieghoff, copie réalisée pour la galerie d'art Watson, 1934-1935
Wm. Notman & Son
1934-1935, 20e siècle
Gélatine argentique
19 x 24 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
VIEW-25417
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Art (2774) , peinture (2226) , Peinture (2229) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les Européens du XIXe siècle ont tendance à percevoir les peuples des Premières nations selon de solides stéréotypes. L'un d'eux est le concept du noble sauvage, suivant lequel les Autochtones seraient des êtres supérieurs aux Européens parce qu'ils ne sont pas corrompus par l'influence de la civilisation européenne. Dans cette représentation du mode de vie autochtone, le paysagiste canadien d'origine hollandaise Cornelius Krieghoff (1815-1872) brosse un portrait bienveillant et agréable de la vie dans les bois, susceptible de plaire à ceux qui enviaient aux communautés des Premières nations leur affranchissement à l'égard des contraintes imposées par la vie courante à cette époque au Canada.

  • Quoi

    Intitulé Indian Camp Life (Vie dans un campement indien), ce tableau propose une représentation romantique d'un groupe des Premières nations au XIXe siècle.

  • Le lieu n'est pas indiqué, mais on se trouve probablement dans l'Est du Canada, où l'artiste a réalisé la majorité de ces oeuvres.

  • Quand

    Bon nombre des scènes de la vie autochtone exécutées par l'artiste seront réalisées durant les années 1850.

  • Qui

    On ignore si ces sujets sont réels ou s'il s'agit simplement de personnages tirés de l'imagination de l'artiste. Cornelius Krieghoff est probablement le peintre canadien le plus apprécié du XIXe siècle.