Lethbridge : la ville du charbon au pays du blé

Introduction5 précédentes
19731722019 19891046021-016 19861078001 19740030053 19731722016 19640355000-031 19760203100 19891046021-083 Conclusion
 

Conclusion

Le rêve était devenu réalité. Le projet St. Mary, maintenant appelé le St. Mary River Irrigation District, est passé de 47 000 acres de terres irriguées en 1911 à 355 988 acres en 1999. D'autres projets ont suivi : Bow River Irrigation District (1905), Taber Irrigation District (1915), Lethbridge Northern Irrigation District (1919), United Irrigation District (1921), Mountain View Irrigation District (1923), Raymond Irrigation District (1925), Magrath Irrigation District (1926), Leavitt Irrigation District (1936) et Aetna Irrigation District (1945). Aujourd'hui dans le sud-ouest de l'Alberta, environ 1 173 709 acres (475,000 ha) de terres sont irrigués.

En définitive, les mines de charbon, les chemins de fer et l'agriculture sont les trois piliers sur lesquels s'appuie l'histoire de Lethbridge et du sud-ouest de l'Alberta. En 1920, l'agriculture avait supplanté l'exploitation houillère et l'industrie ferroviaire comme pivot de l'économie de la région. Lethbridge n'est jamais devenu le « Pittsburgh du Nord » qu'avait imaginé The Lethbridge Herald en 1912, mais l'interaction entre les mines de charbon, les chemins de fer et l'agriculture a donné naissance à une ville et à une région qui ont comblé les attentes des Galt - père et fils - au-delà de leurs espérances.