Un monde en changement : l'éducation au Nouveau-Brunswick

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
XX.1706 1990.171 66.118.549.a 7.2-4 XX.2473 PB1-40 XX.2306 XX.1705 XX.1865
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Photographie
Valentin Landry
Vers 1890, 19e siècle
10.3 x 7.1 cm
XX.2473
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Instituteur de formation, Valentin Landry (1844-1919) obtient son brevet de première classe à l'école normale de Truro, en Nouvelle-Écosse, en 1868. Il travaille en Nouvelle-Écosse pendant quelques années, pour finalement revenir au Nouveau-Brunswick pour enseigner. Lorsqu'il accepte d'occuper le poste d'enseignant francophone à l'école normale de Fredericton, il ignore encore qu'il deviendra dès 1879 le premier inspecteur d'écoles acadien du Nouveau-Brunswick. Il exécute ses nouvelles fonctions pour les comtés de Gloucester, de Kent et une partie de Westmorland. Les lacunes du système d'éducation et les faiblesses dans la formation des instituteurs lui deviennent rapidement évidentes. Il travaillera très fort pour obtenir, entre autres, des manuels scolaires en français et pour améliorer le système d'éducation des Acadiens.

  • Quoi

    En plus de devenir le premier inspecteur d'écoles acadien du Nouveau-Brunswick, Valentin Landry est le fondateur du journal L'Évangéline, publié à Digby, en Nouvelle-Écosse. Le premier numéro du journal paraît le 23 novembre 1887.

  • Valentin Landry fait ses études au collège Saint-Joseph, à Memramcook, au Nouveau-Brunswick, et à l'Université Dalhousie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

  • Quand

    Valentin Landry naît en 1844 à Pokemouche et meurt à Moncton, au Nouveau-Brunswick, en 1919.

  • Qui

    Jérôme Boudreau succède à Valentin Landry au poste d'inspecteur d'écoles.