Un monde en changement : l'éducation au Nouveau-Brunswick

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
PA1-2968 1994.450 XX.1706 1990.171 66.118.549.a 7.2-4 XX.2473 PB1-40 XX.2306
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Pupitre d'écolier
Vers 1920, 20e siècle
Bois
73.5 x 106.7 x 72 cm
Don des Religieuses Notre-Dame du Sacré-Cœur
66.118.549.a
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Dans le cadre de la loi de 1837, on crée des conseils scolaires auxquels ceux qui désirent obtenir un brevet d'enseignement doivent soumettre une demande. Lors des examens d'obtention du brevet, on cherche à évaluer non seulement les connaissances littéraires des candidats, mais également leurs qualités et leurs moeurs. En 1842, à la suite d'une tentative de réforme du système, les brevets d'enseignement sont annulés, et seuls ceux et celles qui sont jugés compétents selon les critères du bureau d'examinateurs du comté peuvent obtenir un nouveau brevet du gouverneur.

C'est à la suite de ces nouvelles directives qu'une école de formation pédagogique voit le jour au Nouveau-Brunswick, en 1847. L'établissement est responsable de la formation pédagogique des instituteurs et des institutrices.

  • Quoi

    On trouve sur le dessus du pupitre deux trous pour y insérer des encriers.

  • Le pupitre de l'enseignante est souvent placé sur une plate-forme, affirmant son autorité.

  • Quand

    Ces types de pupitres sont utilisés jusqu'au milieu des années 1950.

  • Qui

    Les élèves se partagent ces pupitres à deux, et parfois même à trois dans le cas des plus petits.