Une communauté en guerre : North Vancouver et la construction navale

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
A.63.1 8073 27-77 1421 27-188 13290 27-795 A.115.1a-f 95-41
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Photographie
Traçage d'une plaque
1944, 20e siècle
14 x 24 cm
27-188
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les plaques d'acier servant à la construction des navires marchands de la Seconde Guerre mondiale étaient découpées d'après des gabarits prédéfinis, un peu comme on découpe le tissu d'une robe d'après un patron. Dans la salle à tracer de la Burrard Dry Dock, où l'on traçait à même le plancher les modèles de coque, on disposait au sol des planchettes de bois pour former les gabarits. On les transportait ensuite à l'atelier de préfabrication illustré ici; on les plaçait alors sur des tôles d'acier soudées et l'on traçait le contour au moyen d'un bâton de craie. On transportait ensuite les tôles en vue de les découper au chalumeau oxyacétylénique, puis on les perçait pour qu'elles puissent être rivetées. On aperçoit, à gauche sur la photo, l'opération qui consiste à souder des plaques d'acier brut; à droite, on dispose les gabarits de bois. On remarque également d'autres gabarits de bois empilés contre le mur en vue d'être réutilisés; la conception standardisée permettait d'utiliser un même modèle de coque pour les différents navires.

  • Quoi

    Dans l'atelier de préfabrication, on effectue le traçage sur les plaques d'acier avant de les découper et de les assembler pour former des cloisons, des planchers et des roufs. On voit ici les ouvriers qui placent sur des traîneaux un panneau plancher soudé.

  • L'atelier de soudure de préfabrication était situé sur le chantier nord de la Burrard Dry Dock, en face du quai no 7.

  • Quand

    Cette photo fut prise en 1944. Examinons de plus près la soudeuse Unionmelt en forme de chariot, qui se trouve sur la deuxième plaque, du côté gauche de la photo.

  • Qui

    Les soudeurs du chantier utilisaient la nouvelle soudeuse Unionmelt dernier cri. Elle permettait de réduire considérablement le temps de production, car on pouvait dorénavant joindre les plaques au rythme de deux pieds la minute.