Une communauté en guerre : North Vancouver et la construction navale

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
27-77 1421 27-188 13290 27-795 A.115.1a-f 95-41 94-44 994.47.1a-b
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Créer un nouveau duo
Photographie
Rivetage
Vers 1943, 20e siècle
19 x 24 cm
27-795
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le bruit sourd de la pose de rivets sur le chantier résonnait dans North Vancouver à longueur de journée. Cette technologie, qui consistait à assembler les plaques d'acier au moyen de goupilles ou de rivets métalliques, différenciait les navires Victory de fabrication canadienne des navires Liberty fabriqués aux É.-U., ces derniers étant plutôt assemblés par soudage. Étant donné l'urgent besoin de disposer du plus grand nombre de navires le plus rapidement possible, les constructeurs de navires canadiens décidèrent de conserver l'ancienne technologie afin d'éviter les délais qu'aurait comporté la conversion de l'équipement et le recyclage de la main-d'oeuvre. L'assemblage de la coque de chaque navire Victory nécessitait 383 000 rivets. Les plaques d'acier étaient préalablement percées et on les alignait au moyen de boulons, puis on les assemblait par rivetage. Il s'agissait d'une tâche fastidieuse, qui donnait d'ailleurs des navires plus lourds et donc moins rapides, mais c'était une technique éprouvée, plus simple que la soudure et qui se prêtait plus aisément au contrôle de la qualité. La soudure était en effet une technique relativement nouvelle, et certains navires Liberty, entièrement assemblés par soudage, se sont éventuellement disloqués à l'endroit des soudures.

  • Quoi

    Sur cette photo, prise pour le bulletin de liaison de la Burrard Dry Dock (le Wallace Shipbuilder), des ouvriers miment les gestes d'une équipe de rivetage à l'oeuvre.

  • À bord d'un cargo sur le chantier nord de la Burrard Dry Dock, l'équipe de rivetage s'affaire à assembler le pont principal à la coque du navire.

  • Quand

    Cette photo fut prise en 1943. La publication de photos faisant la promotion d'une attitude héroïque avait pour but de raffermir le moral des citoyens.

  • Qui

    En face du poseur de rivets, le teneur se tient agenouillé et maintient le rivet bien en place, tandis que l'aléseur (responsable d'assurer l'alignement des trous) supervise l'opération.