Allô j'écoute ? Les 125 ans de Bell Canada

Introduction5 précédentes
5 suivantesConclusion
VIEW-1013.1 MP-1989.15.16 BELL-147FR I-11529.1 II-72261.1 BELL-3FR MP-0000.2101.3 BELL-6124 BELL-1FR
 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
M. et Mme Charles Fleetford Sise et leur chien, Montréal, QC, 1884
William Notman & Son
1864, 19e siècle
Papier albuminé
13.9 x 9.8 cm
II-72261.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  couple (558) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Tags

Bonjour (6), sa (1), va (1)
  

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La famille Sise et La Compagnie de Téléphone Bell du Canada

Plusieurs membres de la famille Sise de Montréal sont indissociables du développement des télécommunications au Canada. Homme d'affaires de Boston, Charles Fleetford Sise arrive à Montréal à l'hiver 1880. Cet ancien capitaine de la marine reçoit alors le mandat des propriétaires des brevets de téléphone Bell de mettre sur pied une entreprise canadienne d'envergure nationale. Il est considéré comme le fondateur de La Compagnie de Téléphone Bell du Canada. L'entreprise obtient sa charte fédérale le 29 avril 1880. Sise formule alors le libellé du premier énoncé de mission de l'entreprise à partir de l'idée que l'entreprise vise à offrir au public le meilleur service au tarif le plus bas compatible avec les intérêts des actionnaires.

Charles Fleetford fils assume la fonction de président de l'entreprise entre 1925 et 1944. Sous sa direction, la qualité et la diversité des services téléphoniques s'améliorent considérablement. Ayant un excellent sens des affaires, il assure la stabilité financière de l'entreprise au cours de deux périodes difficiles, la crise des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale

  • Quoi

    À cette époque, avec les industriels et les financiers, les dirigeants d'entreprises de services publics (gaz, électricité, tramways, eau, télégraphe et téléphone) forment l'élite économique des grandes villes canadiennes.

  • À la fin de 1880 et au début 1881, la compagnie offre le service téléphonique en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, au Québec, en Ontario et au Manitoba, en plus d'avoir des intérêts en Colombie-Britannique. La compagnie compte 150 employés et dessert quelque 2 100 abonnés.

  • Quand

    Charles Fleetford Sise prend sa retraite en 1915, à l'âge de 80 ans. Il laisse une entreprise comptant 2 235 actionnaires et un effectif de près de 8 000 employés.

  • Qui

    Charles Fleetford père (1834-1918) est président de La Compagnie de Téléphone Bell du Canada de 1890 à 1915. Son fils Charles le remplace de 1925 à 1944. Edward (1877-1943), est président de Northern Electric de 1914 à 1919, une filiale qui fabrique les équipements de télécommunication. Paul (1879-1951) lui succède en 1919.