L'or et l'argent : Bennett et la crise économique

IntroductionPrevious 5
Next 5Conclusion
1989.103.293 1948.18 X10448 X15787 1948.5 1948.31A 1987.17.1185 1987.17.696 1987.17.925
 
The most recent version of the Flash plugin must be installed
Get Flash Player
Create a new pair
Painting
The Right Honourable Richard Bedford Bennett, Prime Minister of Canada (1930-1935)
Kenneth Keith Forbes
1938, 20th century
Oil on canvas
Bequest of the Right Honourable Richard Bedford, Viscount Bennett
1948.5
This artefact belongs to: © New Brunswick Museum
Description
Keywords: 
Select Image (Your image selection is empty)

Tags

  
Reported 

Visitors' comments

Add a comment

Keys to History

Durant les premières années du XXe siècle, Richard Bennett (1870-1947) participe de plus en plus activement à la vie politique. S'il échoue dans sa tentative de remporter un siège au sein de la nouvelle assemblée législative provinciale de l'Alberta en 1905, il y parvient néanmoins quatre ans plus tard. En 1911, profitant du triomphe des conservateurs fédéraux sur Wilfrid Laurier (1841-1919) et les libéraux, il décroche le siège de Calgary-Est à la Chambre des communes. Bennett ne se présente pas à l'élection fédérale de 1917 et se trouve relégué, sinon dans les coulisses, du moins dans des fonctions politiques secondaires.

Pendant ce temps, ses intérêts juridiques et commerciaux continuent de s'étendre. Le Canadien Pacifique et la Compagnie de la Baie d'Hudson figurent au nombre de ses clients. Parmi ses investissements commerciaux, on retrouve la Calgary Power Company, une cimenterie et même, étrangement, une participation dans la brasserie Calgary Brewing Company. Au début des années 1920, la fortune de Bennett s'accroît de façon spectaculaire lorsqu'il hérite d'une participation majoritaire dans la Compagnie E.B. Eddy, un fabricant d'allumettes situé à Hull, au Québec.

À l'élection fédérale de 1925, Bennett récupère son siège de Calgary. Maintenant arrivé au milieu de la cinquantaine, l'homme d'affaires millionnaire exerce une présence politique et physique puissante au Parlement. Avec la démission en 1926 d'Arthur Meighen (1874-1960), chef du Parti conservateur, l'occasion se présente pour Bennett de réaliser son ambition de toujours. Grâce à son attitude déterminée, à ses talents oratoires, à son enthousiasme et à son dynamisme, sans oublier sa richesse, il domine le congrès d'investiture de 1927.

Le public porte Bennett et les conservateurs au pouvoir en 1930, confiant que le nouveau premier ministre saura, grâce à sa connaissance des enjeux juridiques et commerciaux, résoudre la crise économique croissante.

  • What

    En 1932 et en 1940, l'artiste Kenneth Keith Forbes (1892-1980) reçoit le prix Thomas R. Proctor, remis par la National Academy of Design des États-Unis, pour deux de ses portraits.

  • Where

    Kenneth Keith Forbes a fréquenté la Westmount Academy de Montréal, avant d'étudier les beaux-arts en Angleterre et en Écosse.

  • When

    Dans le cadre du programme Souvenirs de guerre canadiens, Kenneth Keith Forbes a été peintre de guerre pour les Forces canadiennes durant la Première Guerre mondiale.

  • Who

    L'artiste Kenneth Keith Forbes est né à Toronto en 1892. Il était le fils de John Colin Forbes et de Laura Gertrude Holbrook.